L'ordre des règles est très important dans Gramadoir. La première que trouve
le programme est appliquée. Il faut donc mettre les plus générales à la
fin.

Si le contexte qui sert à désambiguïser est lui même ambigu, la règle ne
s'applique pas.

Prenons les trois mots suivants:



<line> <R pers suj 3 f s>elle</R> <V etre ind pres
3 s>est</V> <V ppa f s>prise</V>
</line>




"Elle" n'est pas ambigu. Il permet de désambiguïser "est" qui
peut être un nom, un adjectif ou le verbe être. S'il est précédé d'un pronom
personnel, alors c'est un verbe. Ensuite, il faut que la règle qui concerne
la désambiguïsation du participe passé soit placée après, sinon, elle ne va
pas s'appliquer si "est" n'est pas encore desambiguïsé. Mais par
contre, il faut qu'elle soit placé avant les règles sur l'indicatif sinon
prise sera étiqueté :



<V ind pres 1 s>prise</V>   
   
(verbe priser)



Prenons maintenant le cas "il s'est tu". Mettons de côté le problème
du pronom "se" car nous en l'avons pas encore traité. Si l'on place
la règle des participes après celle qui dit que "tu" par défaut et un
pronom personnel (de même que "il"), on aura:



<line> <R pers suj 3 m s>il</R> s' <V etre ind pres
3 s>est</V> <R pers suj 2 s>tu</R>
</line>.




"Tu" est étiqueté comme un pronom personnel.

Ceci est problèmatique car la règle des pronoms personnels nécessite d'être
placée avant la désambiguïsation de verbes sinon cette dernière ne peut pas
se faire.



On pourrait donc avoir besoin de deux passages pour l'application des
règles. Mais ceci serait-il vraiment nécessaire? Le mot n'attendra pas le
deuxième passage pour se désambiguïser, il matchera la première règle qu'il
trouvera.

(Post originally written by Myriam Lechelt on the old Nuxeo blogs.)