Chez Nuxeo, nous échangeons constamment avec des prospects qui ont le sentiment que leur organisation pourrait mieux gérer ses ressources numériques. Des personnes qui se sont fixé pour mission de tirer parti d'un environnement en constante évolution.

Malheureusement, la route de la nouveauté peut être semée d'embuches. Envisager un avenir différent pour votre organisation implique de voir des choses que d'autres ne voient pas.

Forrester TAPSi vous souhaitez améliorer la gestion des ressources de votre organisation, une enquête menée par Forrester Consulting[1] vous montre que vous n'êtes pas seul, et que d'autres leaders partagent la même vision et la même ambition que vous.

Nuxeo a demandé à Forrester Consulting de réaliser une enquête auprès de 100 leaders dans le domaine du marketing et de la technologie en Amérique du Nord et en Europe. Nous les avons interrogés sur leur utilisation du Digital Asset Management (DAM), leurs attentes, leurs réussites et leurs déceptions.

Les résultats étaient vraiment encourageants : dans l'ensemble, le marché va dans la bonne direction. Les organisations qui sauront donner corps à leurs ambitions récolteront les fruits de leurs efforts (tandis que les autres risquent de se retrouver dans une position difficile).

Voici les trois éléments à retenir et mon analyse de la situation.

  • Aujourd'hui, moins de 40 % des entreprises disposent d'une solution unique de DAM professionnelle

    Ce n'est pas vraiment surprenant. Le DAM était initialement considéré comme un espace de stockage pour les ressources finalisées. Un cimetière pour ressources en quelque sorte. Cette idée de DAM 1.0 n'était pas vraiment adaptée aux besoins des entreprises. Au fil du temps, des connexions se sont ajoutées pour faciliter la collecte des ressources et augmenter le nombre de points de distribution. Ce concept de DAM 2.0 était plus intéressant, mais toujours trop restreinte aux actions des différents services.

    Nous évoluons actuellement vers un DAM 3.0. Les entreprises évoluent. Elles publient du contenu, réalisent des campagnes et gèrent des stratégies toujours plus complexes, avec des populations, des marchés et des canaux toujours plus variés et des délais toujours plus courts. Les dirigeants reconnaissent de plus en plus la nécessité opérationnelle de gérer le cycle de vie du contenu dans son ensemble (d'où il vient, comment il est créé, associé, modifié, révisé, distribué et analysé). Ils savent qu'ils ont besoin d'une solution de DAM d'entreprise, mais la plupart n'en sont encore qu'au stade de la réflexion.

  • Les solutions de DAM actuelles ne sont pas capables d'intégrer et d'améliorer la productivité des outils existants - et - Certaines des caractéristiques les plus importantes du DAM sont liées à leur faculté d'intégration, avec les services Cloud, les outils de création ou les systèmes d'entreprise existants

    À un certain niveau, le premier point mentionné ci-dessus peut-être surprenant. Je viens quand même d'écrire que le DAM 2.0 était centré sur la connectivité. Mais ce n'est pas si surprenant que ça quand on y regarde à deux fois. Selon ChiefMartec, le nombre de solutions logicielles dans le paysage MarTech est passé de 150 à 5 000 depuis 2011. Toutes les grandes organisations disposent de nombreux outils (marketing, CRM, service, facturation, etc.) qui ont des configurations uniques et toujours changeantes et ont besoin d'accéder aux ressources numériques essentielles.

    Plusieurs éditeurs de logiciels qui ont façonné l'ère du DAM 2.0 se sont concentrés sur l'intégration de leur solution dans leur propre suite marketing (par exemple dans des systèmes de gestion du contenu web) pour créer des opportunités de cross-selling. Mais ils n'ont pas voulu reconnaitre et répondre aux différents besoins de leurs clients.

    Les solutions de DAM d'entreprise doivent être plus faciles à intégrer pour fonctionner dans cet écosystème complexe. Le second point montre clairement que les entreprises en sont conscientes. Et cela passe par des API modernes, un design favorisant l'agilité et une culture de l'ouverture.

  • L'uplift de campagnes est, en revanche, un avantage du DAM que beaucoup de leaders n'avaient pas anticipé

    Je dois dire que je suis assez surpris par ce point. Je m'imagine que lorsqu'une organisation met en place un système de DAM, elle a également un plan pour améliorer l'impact de son contenu et de ses campagnes. Mais seulement 30 % des répondants s'attendaient à une amélioration des résultats de leurs campagnes. Peut-être qu'ils avaient de l'espoir avec les solutions précédentes, mais qu'ils avaient été déçus. Ou peut-être qu'ils ont préféré motiver leur demande en se basant sur des éléments plus prévisibles, comme une économie sur les coûts informatiques (l'avantage le plus fréquemment attendu). Peut-être simplement qu'ils ne sont pas certains de pouvoir établir un lien entre l'amélioration de leurs campagnes et leur projet de DAM.

    Les bénéfices tangibles que les éditeurs de solutions de DAM mettent le plus souvent en avant sont la réduction des coûts et des risques. Je pense que c'est notre rôle d'aider à créer cette connexion et de faire en sorte que les attentes des clients s'approchent le plus possible d'une réalité assez encourageante.

Cette étude contient bien d'autres analyses qui peuvent vous aider à motiver le changement dans votre organisation, repérer les risques dans votre plan et poser de meilleures questions aux différents acteurs, consultants et éditeurs de DAM. Par exemple :

  • Les mesures clés que les entreprises prennent pour implémenter le DAM, et celles qu'elles prévoient pour l'année à venir
  • Les 8 principales caractéristiques que les entreprises cherchent dans une solution de DAM
  • Les 10 avantages les plus recherchés et les 10 avantages le plus fréquemment vécus, vus par des personnes qui ont implémenté des solutions de DAM d'entreprise

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez ici votre exemplaire gratuit de l'enquête menée par Forrester Consulting.

[1] Unlocking The Power Of Digital Asset Management Solutions, une enquête menée par Forrester Consulting pour Nuxeo en juin 2017.