Il s'agit du cinquième article de ma série sur les idées reçues que la communauté du DAM a développé au fil du temps et qu'elle doit maintenant revoir.

Aujourd'hui, je vais me concentrer sur la croissance et la place de la vidéo dans les systèmes de gestion de contenu.

Historiquement, les images ont toujours été le principal type de contenu stocké dans les systèmes de gestion de contenu. Est-ce que vous avez déjà vu une démo qui ne présentait pas une vaste grille d'images ? Il y a même des éditeurs de solutions qui ont choisi un nom qui évoque cette grille. Je vous laisse deviner lesquels. Je crois que nous en avons vu tellement que les grilles d'images sont devenues indissociables des systèmes de gestion de contenu. Mais cette période est bientôt révolue !

L'avenir est à la vidéo. À tel point que, lors d'un échange avec des investisseurs plus tôt cette année, Mark Zuckerberg a déclaré « Pour moi, la vidéo est la prochaine grande tendance, aussi importante que le mobile à son époque. » Si vous pensez à votre vie avant et après les smartphones, vous réalisez rapidement l'ampleur de ce changement.

Mais où vont donc toutes ces vidéos ? Pour de nombreuses entreprises avec lesquelles nous avons parlé, la réponse est claire : pas dans un système de gestion. L'un de mes interlocuteurs dans une grande entreprise dont j'ai déjà parlé m'a dit : « Nous utilisons notre système de gestion de contenu pour gérer les images et les archives, mais nous avons trop peur d'y stocker notre contenu vidéo. Nous pensons que le système va planter si nous essayons. » Et c'est quelque chose que j'ai déjà entendu ailleurs.

Mais les consommateurs se tournent de plus en plus vers les contenus vidéo et les budgets publicitaires et marketing évoluent en conséquence, ce qui risque de rapidement poser problème.

Ça ne doit pas vous arriver !

Vous assistez en ce moment (et de plus en plus dans les années à venir) à une augmentation des fonctionnalités des systèmes de gestion de contenu. Ça ne signe pas la fin des systèmes de MAM (Media Asset Management), car ils ont trop de fonctionnalités uniques (workflows, intégrations, codecs, etc.) qui sont vitales pour les diffuseurs et les autres professions du secteur. Mais les autres entreprises vont chercher des systèmes de gestion de contenu capables de gérer les formats vidéo classiques, les workflows et les diverses intégrations nécessaires au développement, à la publication et à l'analyse des vidéos publicitaires et marketing.

Bien sûr, le monde ne se limite pas aux images et aux vidéos. Je n'ai par exemple pas parlé des fichiers InDesign, des GIF, etc. C'est prévu pour un prochain article.

Dans la sixième partie de cette série, nous allons parler de l'évolution du rôle de la gestion de contenu. Indice : elle se porte plutôt bien ! À bientôt !

Si cette série d'articles vous plait, je serais ravi d'échanger avec vous sur les tendances du DAM et les possibilités qui s'offrent à vous dans le cadre de la conférence DAM LA 2017 qui se déroulera la semaine prochaine ! J'aborderai en détail les idées présentées dans cette série lors d'une keynote le premier jour. Et je ferai partie d'un panel le deuxième jour. J'ai hâte de vous y voir !