Il existe des ressources oubliées dans chaque entreprise : informations associées à des images archivées, données stockées dans les systèmes ERP, plateformes de workflows collaboratifs ou bases de données métier, etc. Numéros de sécurité sociale, données bancaires ou médicales, adresses ou numéros de téléphone, ces informations sont souvent oubliées ou cachées. Et cette situation ne fait qu’empirer avec la diversification du contenu et la multiplication des formats de fichiers. Ces informations peuvent représenter une mine d’opportunités pour les hackers et les cybercriminels cherchant à s’approprier vos données confidentielles et sensibles.

Alors, que faire ? L’intelligence artificielle peut vous aider à lutter contre la cybercriminalité. J’ai récemment rencontré David Jones, Directeur du Marketing Produit chez Nuxeo. Dave est un expert des stratégies de transformation digitale et un membre du conseil d’administration de l’AIIM. Nous avons parlé d’innovations en matière d’intelligence artificielle et de leur impact dans le domaine de la cybersécurité.

Dave, nous avons évoqué l’utilisation de l’IA pour optimiser les processus du quotidien, par exemple en centre d’assistance (help desk), et les applications innovantes de business intelligence. Mais vous avancez également que l’IA peut permettre de lutter contre la cybercriminalité. Dans quelle mesure ?

En matière de protection des données et des informations personnelles (PII - Personally Identifiable Information), il est essentiel d’avoir une connaissance précise du contenu que l’on stocke. Que nous apprend-il ? Et où est-il situé ?

Nuxeo a imaginé un framework d’IA qui fonctionne à plusieurs niveaux. Nous examinons le contenu d’entreprise en plusieurs étapes : données structurées et documents contenus dans les référentiels de stockage, contenu non structuré des systèmes métier puis images et fichiers audio et vidéo. Même si des politiques de rétention strictes sont appliquées, une partie du contenu reste généralement exclue de ce cadre. Il peut être très difficile, voire impossible, de comprendre leur nature et leur importance pour l’organisation. Nos systèmes permettent d’analyser et mieux comprendre ce contenu d’entreprise ainsi que les risques associés et leur exposition.

Comment ça fonctionne ? Avez-vous un modèle spécifique en tête ?

L’une des premières actions possibles est la classification des types de documents. Où se trouve le contenu ? Et de quoi s’agit-il ? Ensuite, nous analysons les résultats obtenus afin de rendre nos prises de décision plus réfléchies et pertinentes. Nous continuons de cette façon, en ajoutant des niveaux de lecture supplémentaires, toujours plus complexes, mais restants liés à cette analyse de base.

De nos jours, les failles de sécurité à grande échelle se multiplient, touchant même les plus grandes entreprises du domaine de la tech. Comment l’IA peut-elle aider ?

Selon les experts, l’important n’est pas de savoir si une entreprise sera victime de piratage, mais quand. Les chances d’être attaqué dans l’année sont en effet de 25 %.

L’IA offre d’excellents outils pour combattre la cybercriminalité, mais cela passe avant tout par la mise en place de politiques efficaces.

Il ne faut pas toujours chercher à collecter de nouvelles données… il est parfois plus pertinent de commencer par se débarrasser des données devenues inutiles et pouvant représenter un risque. La puissance de l’IA permet d’obtenir une vision globale du contenu. Grâce à cette vision, il est possible de prendre des décisions stratégiques plus réfléchies afin de conserver le contenu essentiel, supprimer le contenu devenu inutile et déterminer les mesures et pratiques à mettre en place pour gérer efficacement l’information.

C’était la dernière partie de notre interview en 3 parties avec David Jones, Directeur du Marketing Produit chez Nuxeo. Découvrez nos deux autres blogs sur le sujet :

Kevin Craine

Kevin Craine est rédacteur économique, analyste technologique et producteur de podcasts primés. Écouté et lu partout dans le monde, il a été nommé 1er influenceur à suivre sur Twitter dans le domaine de l’ECM (Enterprise Content Management). Retrouvez-le sur CraineGroup.com
Suivez Kevin Craine sur Twitter