La théorie au service de la pratique.

L’intelligence artificielle est sur toutes les lèvres depuis quelques années. La promesse d’une technologie s’appuyant sur les données et l’automatisation pour supprimer les tâches à faible valeur ajoutée et permettre aux utilisateurs de se concentrer sur l’essentiel est en effet tentante. Mais ne serait-il pas plus intéressant d’utiliser l’IA pour se démarquer réellement du marché ?

Comment exploiter au maximum le potentiel de l’IA sans se laisser dépasser par les défis technologiques qui l’accompagnent ? C’est la question que j’ai posée à David Jones, Directeur du Marketing Produit chez Nuxeo. Dave est un expert des stratégies de transformation digitale et un membre du conseil d’administration de l’AIIM. Dans cette série d’interviews, nous avons parlé d’innovations dans le domaine de la gestion intelligente de l’information et des opportunités qu’il reste à exploiter. Cliquez ici pour lire notre discussion précédente sur « L’art du possible » avec l’IA. Voici la suite de notre échange sur l’importance de l’IA.

Dave, vous nous prévenez que la fascination exercée par l’IA pourrait rapidement disparaître si les entreprises ne proposent pas « d’applications pratiques ». Qu’entendez-vous par là ?

Je partage cette excitation pour l’intelligence artificielle, mais les propositions restent souvent très théoriques et décorrélées du quotidien des entreprises et des utilisateurs. L’IA permet d’accomplir de grandes choses, mais il peut être difficile de l’exploiter de façon vraiment efficace. Et bien souvent, la promesse initialement avancée n’est pas tenue.

Selon vous, que peuvent faire les entreprises qui souhaitent mettre en place des applications plus pratiques ?

Je suis convaincu qu’il existe un juste milieu et qu’il n’est pas nécessaire de révolutionner l’ordre établi. Ça semble peut-être moins intéressant sur le papier, mais les bénéfices sont nombreux. Et tout commence par la découverte du contenu.

De nombreuses études nous montrent que 80 % du contenu stocké par les entreprises est redondant, obsolète ou trivial. Commençons par utiliser l’IA pour mieux comprendre ces 80 % afin de supprimer le contenu inutile ou appliquer des politiques de conservation qui nous permettent de mieux gérer l’information. Au lieu de laisser les utilisateurs trier manuellement le contenu, laissons l’intelligence artificielle s’en occuper.

Mais la complexité de ce contenu nous empêche parfois d’y parvenir. Quelle est l’approche conseillée par Nuxeo dans ces cas-là ?

Nous avons créé un framework d’IA qui fonctionne sur différents niveaux. Nous savons que des entreprises comme Amazon, Google ou Facebook proposent déjà des moteurs d’IA avancés et performants, mais nous savons aussi que ceux-ci sont complexes et requièrent des compétences spécifiques. Sans oublier le fait qu’ils sont relativement génériques.

Nous avons donc choisi de développer un complément facilitant leur intégration et l’application d’ensembles de données spécifiques à ces modèles. Il en résulte une approche plus pratique qui propose de réels bénéfices au quotidien.

Pouvez-vous développer cette idée ?

Par exemple, imaginons un scénario où le moteur d’IA reçoit l’image d’un véhicule pour l’analyser. Le système détecte un véhicule bleu avec quatre roues garé au bord de l’eau, de marque Ford. L’IA catégorise et classifie ces informations de façon assez efficace. C’est génial, mais ce n’est pas vraiment utile. Un employé de Ford aura plutôt besoin d’informations spécifiques.

Artificial Intelligence at Nuxeo

De quel modèle de véhicule s’agit-il ? Quel type de jantes alliage ? Quel est le code de la peinture ?
Des informations qui permettent vraiment d’optimiser les processus quotidiens.

Donc, votre framework permet d’exploiter cette connaissance métier et d’entraîner les modèles d’IA pour les rendre plus performants ?

Oui. Et c’est ce qui rend les données collectées et la connaissance acquise plus pertinentes dans un contexte métier.

Lisez notre premier article sur le même sujet :

Kevin Craine

Kevin Craine est rédacteur économique, analyste technologique et producteur de podcasts primés. Écouté et lu partout dans le monde, il a été nommé 1er influenceur à suivre sur Twitter dans le domaine de l’ECM (Enterprise Content Management). Retrouvez-le sur CraineGroup.com
Suivez Kevin Craine sur Twitter