Vos outils technologiques travaillent-ils pour vous, ou travaillez-vous pour eux ?


Tue 11 July 2017 Par Uri Kogan

Remarque : il s'agit du quatrième article de notre série 'Thriving in the Content Tornado'. Les précédents abordaient les sujets suivants :

  1. La tornade de contenu
  2. Les moyens permettant de faciliter l'adoption des solutions
  3. L'utopie d'essayer de centraliser tout votre contenu à un même endroit, et que faire à la place

Si vous gérez votre contenu sur site, vous devez probablement faire un grand nombre de compromis.

Dans toutes les grandes organisations, la demande vis-à-vis des services offerts par un système de Digital Asset Management ne cesse d'augmenter, par exemple :

  • Générer plusieurs rendus, transformations et formats d'images pour différents utilisateurs.
  • Rendre d'importants volumes de contenu disponibles en un instant pour les équipes qui collaborent dans le monde entier.
  • Transcoder des vidéos.
  • Distribuer du contenu vers différents canaux.

Avec une approche sur site, il faut faire attention à ne pas surcharger le système, à ne pas ralentir l'interface pour des milliers d'utilisateurs lorsque le système est occupé à transcoder des vidéos, à ne pas dépasser la capacité de stockage disponible, à ne pas faire exploser votre bande passante et à ne pas ralentir la collaboration et la distribution dans un monde où tout doit être instantané.

Et le système impose également des charges non sollicitées à ses utilisateurs : décrire en détail le contenu lorsqu'on l'uploade peut en effet prendre beaucoup de temps.

Heureusement, déplacer ces services dans le Cloud peut leur permettre de gagner en efficacité et de réduire les charges qui les accompagnent.

Un système conçu pour tirer parti des services dans le Cloud, comme le transcodage ou l'ajustement instantané des capacités de calcul et de stockage, vous permet de ne pas concevoir votre système en fonction de ces différentes contraintes technologiques, mais plutôt en fonction des personnes qui les utilisent et de leur façon de travailler.

Par exemple, vous pouvez partager le traitement vidéo pour qu'il se fasse en arrière-plan sans ralentir tous les utilisateurs ou bloquer complètement la personne qui a exécuté cette tâche. Et vous pouvez automatiquement créer différents rendus et les mettre immédiatement à disposition de tous.

renditions

Avec le Cloud, vous pouvez profiter de ressources à la description bien plus riche, pour les rendre plus faciles à trouver et à réutiliser.

Par exemple, si vous étiquetez manuellement tout votre contenu, vous êtes limités à cause des ressources et des besoins des différents services ou utilisateurs qui n'auront peut-être pas l'envie ou le temps d'ajouter une description complète au contenu qu'ils uploadent. De plus, ils ne connaissent probablement pas toutes les langues dans lesquelles vos utilisateurs font des recherches, ou les différents vocabulaires utilisés par les multiples départements pour décrire une même chose.

autotagging

Avec le balisage automatique basé sur une intelligence artificielle, votre contenu est facilement étiqueté avec des mots clés qui peuvent extraire le texte, les émotions, les monuments, les logos, etc. Impossible d'y parvenir sans services Cloud.

Mais la bonne nouvelle, c'est que de plus en plus de gens réalisent l'importance des services Cloud. Une étude menée par Forrester Consulting montre qu'il s'agit désormais de l'aspect le plus recherché par les acheteurs de technologies de gestion de contenu numérique.

Dans mon prochain article de la série , j'illustrerai avec un exemple la façon dont un système de Digital Asset Management peut permettre de réduire les coûts et d'améliorer la productivité.


Tagged: Digital Asset Management, Content Tornado, Insight