Une de mes amies adore raconter l’histoire de son colocataire à l’université, qui organisait son importante collection de CD en fonction du nom des artistes. Elle n’a pas entendu Sympathy for the Devil pendant tout un semestre, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’il avait classé l’album Beggars Banquet sous Stones, Rolling.

Les excentricités de ce système de classification ont pour mérite d’illustrer une réalité évidente : tout le monde organise et cherche les choses de manière différente.

Les entreprises du secteur de la grande distribution n’ont jamais collecté autant de données et de contenu. Et ces volumes sont voués à augmenter, les principaux acteurs du marché cherchant plus que jamais à acquérir de petites marques.

Alors que 70 % de la croissance dans le secteur de la grande distribution provient des petites et moyennes entreprises, il est essentiel de trouver de nouveaux modèles de croissance capables de s’adapter rapidement aux nouvelles préférences des clients à l’ère du digital.

Un autre ami, cadre chez un leader de la grande distribution générant un chiffre d’affaires annuel de 70 milliards de dollars, a récemment franchi le pas et accepté un poste de dirigeant au sein d’une petite entreprise dont le chiffre d’affaires annuel était 300 fois moins élevé. Ce qui lui a vraiment donné envie ? La possibilité d’évoluer avec plus d’agilité sur le marché.

Malgré des ressources bien moins conséquentes, il a été séduit par l’opportunité d’apporter ses années d’expertise dans une nouvelle entreprise où les modèles marketing traditionnels avaient été remplacés par des approches directes (D2C) et où les structures hiérarchiques inefficaces, les silos d’informations déconnectés et les processus obsolètes appartenaient au passé.

Les leaders de la grande distribution doivent empêcher cette fuite des cerveaux et inciter les vétérans expérimentés à rester en leur permettant d’avoir un impact direct sur la naissance et le développement de nouveaux produits, segments de marché et sources de revenus.

S’adapter… ou en subir les conséquences

C’est également une indication de la direction à prendre pour les leaders de la grande distribution, en quête d’une croissance plus durable. De nouvelles technologies peuvent les aider à récolter les bénéfices associés à ces importants volumes de données et de connaissance afin de regagner leur avantage compétitif.

En apprenant des petites marques, qui passent par des structures de gestion optimisées et des connexions directes avec les clients, et en s’appuyant sur l’automatisation, ces leaders peuvent s’adapter aux micro-tendances avec une rapidité et une flexibilité indispensables à l’ère du digital.

Une nouvelle génération d’outils peut permettre aux entreprises d’exploiter plus intelligemment leurs créatifs, qui ont un rôle crucial dans la réussite ou l’échec des projets.

L’importance de la recherche

La recherche permet aux créatifs de récupérer les ressources dont ils ont besoin pour mettre à jour, améliorer et réutiliser leurs visuels. Dans les grandes entreprises, la recherche du contenu impacte souvent plusieurs équipes, divisions, continents, fuseaux horaires, niveaux de permission et structures hiérarchiques.

Les créatifs se retrouvent confrontés à de nombreux obstacles. Les recherches prennent trop de temps. Les mots-clés sont trop restrictifs. Les nombreuses versions d’un même contenu et les classifications trop strictes sont sources de chaos. Les téléchargements sont lents. Les uploads n’aboutissent pas toujours. Et la gestion des permissions est quasi impossible.

Creative Teams Chaos

La rébellion

Dans de telles conditions, on comprend pourquoi les créatifs ont tendance à se rebeller, créant des processus ad hoc pour contourner les limitations existantes, même si ceux-ci ajoutent un degré de complexité supplémentaire à leur quotidien. Et s’ils sortent des sentiers battus, c’est plus par désespoir que par envie : ils ont besoin de systèmes leur permettant de trouver, utiliser et produire facilement du contenu. Ces outils et processus non officiels leur permettent d’organiser le contenu de la façon la plus efficace pour eux, sans garde-fou pour les ralentir.

Ces contournements sont pourtant sources de problèmes auxquels aucun responsable de service n’a envie d’être confronté : violation de droits d’utilisation et autres problèmes juridiques, coûts supplémentaires, etc.

Donner aux équipes les outils pour naviguer rapidement entre les différentes marques rassemblées au sein d’une même entreprise peut offrir aux leaders de la grande distribution un avantage que les petites marques n’ont pas. Les outils modernes ont le pouvoir de changer la donne pour ces grandes entreprises, et Nuxeo est là pour vous aider. Pour en savoir plus, rendez-vous sur nuxeo.com/rethinkingCPG.