Réduire vos coûts et améliorer la réutilisation de votre contenu en toute simplicité


Thu 13 July 2017 Par Uri Kogan

Remarque : il s'agit du cinquième article de notre série 'Thriving in the Content Tornado' . Les précédents abordaient les sujets suivants :

  1. La tornade de contenu
  2. Faciliter l'adoption des solutions
  3. L'Utopie d'essayer de centraliser tout votre contenu à un même endroit, et que faire à la place
  4. La puissance du Cloud et des services pour rendre le DAM plus abordable et plus efficace

Une étude publiée récemment par IDC montrait qu'un bon système de gestion de contenu à l'échelle de l'entreprise permettait en moyenne de réduire les coûts de création du contenu de 28 %, notamment grâce à la non-création de ressources qui ne sont jamais utilisées et à la réutilisation des ressources.[1]

IDC a également découvert que les équipes bénéficiaient en moyenne d'une amélioration de leur productivité de 34 %. Les raisons ? Moins de temps passé à chercher du contenu, des processus de révision et de validation accélérés et une collaboration plus efficace.

(Nous venons tout juste de faire un webinar avec l'auteure du rapport IDC Technology Spotlight, Melissa Webster. Vous pouvez le regarder ici.)

Analysons la situation de l'un de nos clients pour illustrer ces avantages. Nous travaillons avec une agence de publicité qui entretient une relation longue de plusieurs décennies avec un de ses clients dans le domaine des technologies de consommation. Leur objectif principal est de faciliter la gestion des ressources numériques, réduire les coûts et améliorer la productivité. Nous avons mis en place trois projets intéressants avec eux.

Leur premier projet avec Nuxeo concernait une archive de 10 000 spots publicitaires, représentant plusieurs décennies et couvrant une large gamme de produits, que le client ou les équipes créatives sont souvent amenés à demander. Ces publicités étaient historiquement réparties entre les différents prestataires et maisons de production, et il fallait une bonne dose d'efforts pour trouver et demander un spot en particulier.

En les rendant tous accessibles depuis une seule interface, ils sont bien plus faciles à trouver, ce qui évite des pertes de temps et d'énergie inutiles. Et tout ça, sans aucun développement nécessaire.

Le deuxième projet avec cette agence concernait la conception d'un système capable de gérer 500 000 images générées par les utilisateurs, et des milliers de nouvelles images chaque jour. Est-ce que vous pouvez seulement imaginer le processus de description manuelle d'un demi-million d'images ?

L'objectif de ce projet est de faciliter la recherche des ressources souhaitées dans une montagne de contenu d'assez faible qualité. La réussite de ce projet passe naturellement par un système qui peut s'adapter pour répondre au volume. Un système où les recherches et la navigation sont efficaces, mais surtout un système qui peut classifier très rapidement les images pour qu'elles soient plus faciles à retrouver par la suite. Nous travaillons actuellement avec l'agence pour mettre en place l'étiquetage par intelligence artificielle dont je vous ai déjà parlé, ce qui réduira considérablement la charge de travail des équipes concernées.

Le troisième projet concerne les ressources en cours d'utilisation pour les spots publicitaires. Ici, les clés de la réussite sont la rapidité, la capacité de gérer des charges variables sur le système et des workflows facilitant le cheminement du contenu, l'objectif ultime étant d'accélérer les délais de production et la productivité.

Dans mon prochain article de la the série, je vous parlerai des multiples dangers liés à la façon dont les workflows sont créés depuis toujours, tout en suggérant une meilleure alternative.

[1] IDC Technology Spotlight, sponsorisé par Nuxeo, Rethinking DAM in the Age of the Connected Customer Experience, Mai 2017.


Tagged: Digital Asset Management, Content Tornado, Insight