Qu’il s’agisse de transformer leur activité ou simplement de réduire leurs dépenses informatiques sur le long terme, la plupart des entreprises se lancent vers une migration vers le Cloud. Dans le domaine de la gestion du contenu d’entreprise (ECM - Enterprise Content Management), les entreprises adoptent deux approches radicalement différentes : migrer la solution existante vers le Cloud ou investir dans une nouvelle solution « Cloud-native ». Ces deux options leurs permettent de profiter des avantages du Cloud, mais les systèmes pensés avant l’avènement du Cloud souffrent de limitations parfois trop importantes. Les précurseurs optent pour l’approche la plus courageuse et se tournent vers des plateformes Cloud comme base de leur transformation digitale.

Comparons trois principaux bénéfices du Cloud en matière de gestion du contenu d’entreprise et les compromis de chaque approche.

Ubiquité

Depuis l’arrivée de la pandémie, il est devenu évident que les utilisateurs doivent pouvoir accéder facilement aux différents systèmes, peu importe l’endroit où ils se trouvent. C’est une nécessité pour toutes les entreprises dont les bureaux sont fermés, avec des employés travaillant depuis chez eux et/ou confrontées à l’impossibilité d’interagir en personne avec leurs clients. Les solutions déployées sur une infrastructure de Cloud public héritent de la présence de cette infrastructure sur Internet, offrant un accès aux employés, partenaires et clients. Les entreprises peuvent ajouter des mesures de sécurité supplémentaires pour limiter l’accès aux informations sensibles, mais en résumé, le système reste accessible à tout moment et depuis n’importe quel endroit du monde.

Avantage : aucune approche ne se démarque

Capacité à évoluer

L’une des raisons qui rendent le Cloud si attractif pour les entreprises est sa capacité à s’adapter pour répondre aux situations les plus exigeantes, ce qui se vérifie avec le nombre de réseaux sociaux et d’applications orientées client qui s’appuient sur le Cloud. Cependant, cet avantage dépend avant tout de la facilité avec laquelle la solution peut être configurée. Les solutions Cloud-native sont pensées pour ces situations : les architectures basées sur des microservices permettent aux administrateurs de s’adapter facilement en déployant simplement des ressources supplémentaires. Si vous avez besoin de capture, de recherche ou de gestion de workflows supplémentaire, il vous suffit d’ajouter des microservices spécifiques. Et si vous avez besoin de stockage supplémentaire, vous pouvez ajouter de nouveaux espaces. En déployant ces services de manière indépendante, les plateformes Cloud-native garantissent un degré de flexibilité qui est devenu indispensable.

Malheureusement, de nombreuses plateformes existantes n’offrent pas ce degré de flexibilité. Même si elles proposent les outils permettant d’implémenter rapidement leurs solutions sur une infastructure Cloud, celles-ci doivent être intégralement configurées avant d’être déployées, ce qui réduit considérablement la possibilité de faire des ajustements. Pour évoluer, les solutions doivent être reconfigurées et redéployées, ce qui requiert du temps et des ressources et implique une interruption du service.

Avantage : plateformes Cloud-native

Économies réalisées

Alors que les défenseurs du Cloud évoquent souvent les économies possibles parmi les principaux avantages du Cloud, il est important de bien comprendre les coûts associés avant de prendre une décision. La réalité peut en effet différer.

Le Cloud permet de réduire ses dépenses de deux façons. La première est le passage d’un modèle où l’on paie à l’avance à un modèle basé sur l’utilisation réelle. Traditionnellement, déployer des solutions métiers nécessitait un important investissement en capital : achat des licences et du matériel requis pour supporter la solution et coûts de déploiement. En réduisant les investissements en amont, les entreprises ont plus de flexibilité, mais les avantages sur le long terme sont encore discutables. Après un certain temps, un déploiement dans le Cloud s’avèrera plus coûteux.

Là où les plateformes Cloud-native ont un réel avantage, c’est dans l’optimisation des ressources Cloud au fil du temps. En s’adaptant de manière précise aux besoins en temps réel, les solutions Cloud-native consomment moins de ressources et permettent de réaliser des économies plus importantes que les solutions traditionnelles migrées vers le Cloud.

Avantage : plateformes Cloud-native

Conclusion

Toutes les solutions Cloud ne se valent pas et même s’il est souvent plus rapide de déployer une solution existante dans le Cloud, il est important de comprendre les limitations de cette approche. Les plateformes Cloud-native profitent pleinement des infrastructures Cloud tout en s’accompagnant de nombreux avantages.

Pour savoir pourquoi vous devriez déployer vos applications orientées contenu dans le Cloud, téléchargez le dernier livre blanc de Nuxeo (en anglais) : 6 Reasons to Adopt Content Services in the Cloud.

Benefits of Cloud for ECM