Uri KoganFaites la connaissance d'Uri Kogan, VP of Product Marketing chez Nuxeo. Il a pour mission d'aligner notre stratégie, notre positionnement et notre message avec les attentes du marché du Digital Asset Management (DAM).

Voici son histoire.

Q : Parle-nous un peu plus de ton parcours et de ce qui t'a donné envie de rejoindre Nuxeo. Qu'est-ce qui démarque Nuxeo des autres entreprises pour lesquelles tu as travaillé ?

Je suis incroyablement chanceux et heureux de travailler chez Nuxeo. Je suis arrivé il y a environ un an, mais je dois toujours me pincer le matin en me levant pour m'assurer que c'est vrai !

J'ai grandi dans l'Iowa, comme beaucoup d'acteurs sur le marché du DAM, ce qui est d'ailleurs assez surprenant.

Après avoir terminé mes études dans le Midwest, j'ai décroché un poste de consultant à Washington DC. Les hivers de Chicago me manquaient terriblement et j'ai décidé d'y retourner pour obtenir un MBA. Après une année et demie passée à affronter le froid glacial, j'ai réalisé mon rêve d'enfance de déménager sur la côte ouest en rejoignant HP dans la Silicon Valley.

J'y ai occupé un large éventail de postes à responsabilité, le dernier m'ayant permis de tomber amoureux de l'univers martech et de me concentrer sur les tests A/B et la gestion du contenu web. Après notre rachat par une autre société, Nuxeo est venu frapper à la porte.

Ce que j'aime chez Nuxeo, c'est cette envie commune de mettre d'incroyables technologies à disposition du marché.

Nuxeo a assemblé une équipe de visionnaires passionnés de technologie qui a évolué dans l'ombre pendant un moment afin de construire une plateforme incroyable parfaitement adaptée aux défis actuels des entreprises en matière de gestion de contenu. Même après un an, je découvre chaque jour de nouvelles fonctionnalités.

La puissance technique et la pertinence de notre plateforme ont en retour attiré une équipe incroyable de vétérans de l'industrie qui sont déterminés à tirer partie de leur expertise pour redéfinir le marché. La plupart des organisations dont j'ai fait partie s'appuyaient soit sur une base technique robuste soit sur une grande expertise du marché, mais pas les deux. Attention les yeux quand on les combine !

Et le portrait ne serait pas complet si je ne parlais pas de l'atmosphère de travail incroyablement fun. Entre notre CEO passionné de grande cuisine et notre équipe de développement qui ne dit jamais non à un verre après le travail, nous travaillons dur et nous savons célébrer nos réussites. L'un des désavantages d'une carrière dans la relation client est la quantité de déplacements que ça implique. Mais quand on voit où nos bureaux sont implantés, on se dit que ça pourrait être bien pire.

Q : En tant que VP of Product Marketing chez Nuxeo, quelles sont tes responsabilités et tes domaines d'action ?

Nous avons la chance d'avoir des gens incroyablement talentueux dans notre équipe marketing et j'ai pu me concentrer principalement sur notre stratégie, notre positionnement et notre message pour le marché du Digital Asset Management (DAM). En résumé, je discute avec nos clients et partenaires des défis qu'ils doivent relever en matière de gestion de contenu et des solutions que nous pouvons leur proposer. J'échange aussi avec mes collègues de l'équipe produit à propos des prochaines innovations que nous pourrions amener sur le marché et je cherche tous les moyens possibles pour partager notre histoire avec le reste des acteurs de l'industrie (cet article de blog par exemple !).

Q Selon toi, quelle direction le marché du DAM prend-il ? Comment a-t-il évolué au fil des années et qu'est-ce que ça signifie pour Nuxeo ?

Le marché du DAM (et plus généralement des Content Services) est en train de vivre l'une des révolutions les plus importantes depuis son apparition il y a 30 ans. On avait franchement l'impression que le marché était dans une impasse. De nombreux clients, fournisseurs de services et maîtres à penser étaient persuadés que tout avait été inventé et se lamentaient de l'avenir annoncé du secteur.

La bonne nouvelle pour nous, c'est que nous avons une opportunité incroyable d'apporter de la nouveauté sur ce marché. Alors que le marché du DAM était endormi, le Cloud est né. Et l'intelligence artificielle est arrivée dans tous les domaines de notre vie. L'open source a pris une place énorme. Entre temps, les exigences des clients en matière de DAM ont considérablement évolué, et ce pour trois raisons : la croissance quasi exponentielle des canaux de distribution, l'importance d'une expérience utilisateur globale et efficace (aux dépens des silos d'informations existants) et la plus grande complexité des technologies marketing utilisées. Donc entre les énormes progrès technologiques qui ont complètement dépassé les fournisseurs de solutions et l'évolution des besoins, les opportunités pour nous d'aider nos clients sont infinies.

Q : Peux-tu nous dire quels sont les problèmes les plus fréquemment rencontrés par les organisations en matière de DAM, et les solutions proposées par Nuxeo pour y répondre ?

Oui. En voici quelques-uns assez récents :

  1. La gestion des workflows complexes est trop difficile : un fabricant de produits de luxe dépense des fortunes en prestataires externes pour ses séances photo marketing. Ils veulent internaliser ce processus et ont besoin de développer une application capable de gérer le contenu et les workflows associés. Beaucoup de solutions de DAM ne sont pas capables de gérer nativement ces workflows de manière efficace.

  2. La productivité des utilisateurs est très faible avec les systèmes de DAM existants. Parfois, ce sont les créatifs, les équipes marketing ou informatiques qui se retrouvent à travailler la nuit ou le week-end pour réaliser des tâches de routine, mais ce n'est généralement pas un problème. Cependant, pour une entreprise que j'ai rencontrée récemment, les charges sont bien réelles. Leurs agences ont commencé à leur facturer près d'un million de dollars par an parce que le système de DAM de l'entreprise est trop complexe à utiliser et qu'elles perdent trop de temps. Ça fait mal...

  3. La création de contenu est trop centralisée : beaucoup d'entreprises, surtout celles qui disposent de nombreux bureaux, ont réalisé qu'un contrôle trop strict avait pour effet négatif de ralentir la productivité et d'inciter les différentes équipes à contourner les processus trop formels pour accomplir leurs tâches, ce qui pose forcément problème à la marque. Ces entreprises se tournent de plus en plus vers des outils de conception basés sur des modèles, ce qui permet à plus d'utilisateurs de créer du contenu et d'y contribuer tout en conservant des restrictions qui garantissent une certaine uniformité.

  4. Les silos d'informations coûtent de l'argent et du temps et augmentent les risques : lorsque l'on regarde la complexité et le dynamisme du paysage martech aujourd'hui, on comprend aisément pourquoi le contenu se retrouve disséminé un peu partout. Filippo Catalano de Nestlé a même parlé de « ressources dans différents lacs, mares et culs-de-sac » ("assets in many content lakes, puddles, and culs-de-sac") lors de la dernière conférence Henry Stewart DAM à Londres en juin dernier. Bravo à lui pour cette belle formulation. À cause de ce désordre, le contenu est devenu impossible à gérer et trop compliqué à utiliser. Par conséquent, diriger le contenu vers des API au lieu de le dupliquer à différents endroits est une priorité pour de nombreuses organisations.

Q Est-ce que tu travailles sur des projets intéressants en ce moment ?

Toujours ! En voici trois :

  1. Je suis en pleine rédaction d'une série d'articles portant sur les idées reçues en matière de DAM auxquelles les clients devraient réfléchir. Ils se sont accrochés à ces croyances parce que les fournisseurs de solutions obsolètes n'avaient pas de solutions pour répondre à l'évolution des besoins et n'ont pas osé le dire. Tout a commencé avec un webinar que nous avons fait lors d'une conférence Henry Stewart, mais ce format m'a permis de m'étendre un peu plus sur certaines idées. Le dernier article de la série se trouve ici.

  2. Nous préparons des choses assez intéressantes dans nos laboratoires Nuxeo. Cela demande une petite pincée de génie (heureusement pour nous, nous travaillons avec des gens incroyablement brillants), un soupçon de magie et beaucoup d'échanges avec les utilisateurs, mais pas mal de choses passionnantes sont prévues pour 2018 !

  3. La conférence Henry Stewart DAM à LA arrive bientôt, et nous avons hâte de pouvoir rencontrer à nouveau la communauté DAM et d'échanger avec les différents acteurs qui la composent. J'ai pris beaucoup de plaisir lors de ces événements à New York, Londres et Chicago, donc c'est vraiment génial de pouvoir terminer l'année aussi proche de la maison ! (Et vous pouvez encore vous inscrire ; n'hésitez pas à utiliser mon code de réduction URI100.)

Q : Qu'est-ce que tu aimes faire quand tu as du temps libre ?

Uri's KidsMa femme et moi avons deux garçons, âgés de 2 et 4 ans, donc si vous m'appelez le week-end, vous me trouverez probablement en train de leur courir après sur leur vélo ou de les amadouer pour aller un peu plus loin lors de nos randonnées dans la magnifique région de San Francisco. J'ai vécu les plus belles vacances de ma vie juste après mes études : j'ai pris mon sac à dos et je suis parti deux semaines pour arpenter la Haute Route en Suisse. À quelques exceptions, nous restons maintenant plus près de la maison en attendant que les garçons grandissent un peu. Avant d'avoir des enfants, nous allions voir beaucoup d'expositions et de concerts. Maintenant, il m'arrive de profiter de mes déplacements professionnels pour me faire plaisir, récemment au Cadogan Hall à Londres. Et j'aime aussi associer sport et tourisme : dans chaque ville que je visite, j'essaye de trouver le temps d'aller courir !