Déjà bousculées par les multiples évolutions du secteur bancaire, les institutions traditionnelles doivent désormais faire face à l’émergence des néobanques. Cette concurrence d’un nouveau genre émane d’organisations nées avec le digital, qui n’ont pas à gérer les mêmes obligations réglementaires que les banques traditionnelles. Entièrement en ligne, elles proposent des services rapides, simples, personnalisés et exclusivement mobiles.

neobank

Leur croissance rapide et leur succès est le résultat d’une structure de coûts moins élevée et d’un cadre réglementaire pensé pour favoriser la concurrence et offrir plus de choix aux clients. Mais elles ne cherchent pas à répondre à l’ensemble des besoins de la population. La plupart proposent une gamme de produits limitée - compte chèque, compte épargne et crédits à la consommation - mais confient les services plus exceptionnels, tels que les prêts immobiliers, aux institutions traditionnelles. Résultat, elles ont moins de contraintes et de frais généraux, permettant ainsi de proposer des tarifs défiant toute concurrence.

Leur agilité est due à l’absence de technologies héritées avec le temps et qui pourraient les ralentir. Contrairement à la majorité des banques qui proposent une interface digitale en complément de leurs applications classiques, les néobanques sont vraiment digitales.

Ces banques ne supportent pas le poids des technologies existantes et sont donc en mesure de s’affranchir des infrastructures traditionnelles pour changer la donne.
– Judd Caplain, Head of Global Banking & Capital Markets, KPMG International

Millenial Banking

Les néobanques ciblent les millenials, plus réceptifs au changement. Année après année, l’influence de la génération Y révolutionne la distribution des produits et services bancaires. Et c’est le pari à long terme que prennent les néobanques aujourd’hui.

Et cette révolution n’est pas passée inaperçue du côté des banques traditionnelles, Qui se retrouvent contraintes à moderniser leurs systèmes et infrastructures tout en proposant un service de meilleure qualité à leurs clients.

La bonne nouvelle, c’est qu’elles conservent malgré tout des avantages sur les néobanques :

  • Des marques bien établies et reconnaissables
  • Des relations de longue date avec leurs clients
  • D’importantes quantités de contenu et de données sur leurs clients
  • Une connaissance poussée des habitudes de consommation et d’épargne de leurs clients

Dans ce contexte, il semble évident que les banques traditionnelles partent avec un avantage sur la concurrence. Mais pour conserver cet avantage sur le long terme, elles doivent apprendre à :

  • Proposer la même valeur ajoutée que leurs concurrents digitaux
  • Changer leur culture et leur état d’esprit, pour privilégier l’expérience client aux simples transactions
  • Ne pas se contenter de vendre des produits, mais proposer une véritable assistance financière

Pour découvrir comment l’une des plus grandes banques au monde a choisi Nuxeo pour l’accompagner dans cette transformation, téléchargez notre livre blanc Defusing the Ticking Time Bomb of Legacy Data: A 21st Century Success Story