Mes boutons de manchette préférés (photo ci-dessus) sont composés de mécanismes de montres analogiques. J'adore leur complexité, la technique, la précision et la tradition qu'ils représentent.

Mais je travaille pour une start-up en Californie et je dois avouer qu'ils ne me serviraient pas à grand-chose. Ce ne sont pas ces boutons de manchette que je porte quotidiennement à mon poignet. Ni une élégante montre analogique. Mais une Apple Watch.

Hier, lors de la Henry Stewart DAM Europe Conference, j'ai eu la chance de participer à une session en compagnie de la star du DAM Theresa Regli. Elle nous a demandé comment les fournisseurs de solutions de DAM faisaient pour suivre les multiples changements dans notre secteur.

Et j'ai comparé les différentes options actuellement sur le marché à des montres analogiques et numériques. Plusieurs éditeurs ont choisi de concevoir des applications bien packagées, avec de nombreuses pièces méticuleusement conçues et assemblées qui travaillent de concert pour atteindre leur objectif. Tout comme une montre analogique donne l'heure avec précision et est élégante, ces systèmes de DAM répondent aux besoins pour lesquels ils ont été conçus.

D'autres éditeurs (en général sur le marché depuis longtemps) ont également commencé à proposer des outils peaufinés avec soin et répondant aux besoins des clients à un instant T. Au fil du temps, ces besoins ont évolué, et les éditeurs ont ajouté toujours plus de fonctionnalités pour répondre aux exigences de leurs clients. C'est aussi ce que les horlogers ont fait au cours des derniers siècles en ajoutant par exemple les phases de la lune, les dates, une certaine étanchéité et bien d'autres complications.* Malheureusement, qu'il s'agisse de DAM ou d'horlogerie, ces ajouts ont rendu les systèmes encore plus complexes, plus difficiles et plus coûteux à réparer et à entretenir et dépendants d'experts toujours plus qualifiés et toujours plus rares pour les utiliser.

(Anecdote : Vacheron a créé la montre mécanique la plus complexe au monde, avec 57 complications, 2826 pièces et 31 aiguilles. 8 années ont été nécessaires à sa réalisation. Elle est spectaculaire. J'ai ajouté une vidéo de présentation à la fin de cet article.)

Mais le problème que Theresa voulait soulever avec sa question, c'est que les besoins des clients sont en constante évolution et qu'ils changent de plus en plus rapidement. La complexité s'accroit sur au moins trois aspects : les types de contenu, les destinations de ce contenu et le nombre d'acteurs dans l'univers MarTech. Et n'importe quel client souhaitant acquérir une solution de DAM professionnelle a de nombreux besoins qui lui sont propres.

Donc si vos options se résument à un outil simple et efficace qui ne fait que donner l'heure ou à un outil toujours plus complexe à utiliser, il est peut-être temps de regarder le problème sous un nouveau jour. L'heure est peut-être venue d'opter pour une smartwatch. L'Apple Watch accepte une multitude de complications immédiatement interchangeables, des milliers d'applications, et bien plus encore. Vous devez chercher une plateforme qui s'appuie sur une architecture évolutive et qui s'adapte ainsi à vos exigences spécifiques, à vos besoins d'aujourd'hui comme à ceux de demain.

À quoi ressemble votre solution de DAM actuelle ? Nous aimerions recueillir vos impressions !

*En horlogerie, une complication désigne une fonction autre que l'affichage de l'heure, des minutes et des secondes. C'est un sujet fascinant que vous pouvez découvrir ici. Paradoxalement, je n'ai découvert ce terme que lors du lancement de l'Apple Watch.